vendredi 22 janvier 2016

L'homme qui aimait trop travailler, d'Alexandre Lacroix

Deux conceptions du travail sont généralement proposées voire opposées à notre époque : la conception anglo-saxonne du labeur (labor), comme celle d’un travail qui offre à l’individu un épanouissement social, économique, politique ; et la conception latine, basée sur l’étymologie du mot trepalium qui décrit un instrument de torture, et qui évoque la contrainte, le supplice.